Comment choisir un vin quand on y connaît rien ?

Comment choisir un vin quand on y connaît rien ?

25 février 2021
5 min read

Qui n’a jamais été totalement perdu lorsqu’il s’agit de choisir une bouteille de vin ?!

L’univers du vin est vaste et cela n’aide pas pour choisir sereinement. Chez Fagot on entend souvent cette phrase : « Je n’y connaît rien ». Et même s’il n’existe évidemment pas de recette miracle, nous pouvons tout de même vous donner de précieux conseils pour vous en sortir. 

Voici quelques règles de base :

FAIRE CONFIANCE À SON PALAIS

C’est déjà un bon point, on a tous un palais et des papilles gustatives. Faites vous confiance, le vin est une affaire de goût et comme le dit le proverbe « les goûts et les couleurs ne se discutent pas ». Oui enfin, presque ! Parce qu’on est tous d’accord ; une piquette reste une piquette.

Mais pour le reste comment faire? 

Tout d’abord, il faut déjà apprendre à poser quelques mots et sensations sur les vins que vous dégustez : Est-il puissant, léger, tannique, fruité, minéral, sec, sucré, épicé, boisé, rond ou encore gras ? 

Cette liste courte et facile vous donnera un profil de vin en fonction de vos préférences et vous permettra de vous faire conseiller facilement si vous allez chez un caviste. 

ETRE OUVERT ET CURIEUX

Il n’y a pas de secret, le vin est un produit d’une formidable complexité. Il faut passer un peu de temps à le découvrir afin d’acquérir les connaissances de bases nécessaires pour appréhender cet univers passionnant. Nul besoin de lire une encyclopédie du vin pour cela, mais nous vous conseillons plutôt de saisir chaque petites occasions d’en apprendre un peu plus : blogs ; salons de vignerons ; magazines, tout simplement en nous demandant des conseils lors d’un achat ou d’un apéro dinatoire à la cave ET le must lors d’une masterclass ou d’un cours d’oenologie chez FAGOT.

Pour bientôt. On l’espère !

DÉCRYPTER UNE ÉTIQUETTE DE VIN 

Il est parfois difficile de savoir si on est devant une piquette ou un vin de qualité à la seule vue de son étiquette. Gardez en tête que « l’habit ne fait pas le moine ». Effectivement, une étiquette design ou à l’inverse traditionnel n’est pas toujours gage de qualité. Alors voici quelques indications pour s’y retrouver. 

« Grand vin », « vieilles vignes », « crus » quesaco?! 

Notez tout d’abord que la mention « Grand vin » ne veut rien dire, elle est autorisée pour tous les vins qui ont une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). De même, la mention de « vieilles vignes » ne relève d’aucune réglementation.

La mention de crus est quant à elle intéressante, mais hétérogène : Les Grand Crus classés sont spécifiques à la région de Bordeaux. Les classifications officielles (classement 1855, classement des Graves, de Saint-Emilion…) sont synonymes de qualité et de prestige.

En Bourgogne, on parle plutôt de terroir d’où provient le vin. Les grand cru et 1er cru sont des valeurs sûres et sont classés au sein d’une AOC. Ces derniers sont de qualités et plus complexes, profonds et aptes à la garde qu’une appellation villages. 

L’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée)  ou l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) vous permet de situer le vin et d’être sûr qu’il a été produit selon le cahier des charges de l’appellation. Mais il existe également d’excellents vins hors appellation (en Vin de France) et inversement des vins provenant de très grandes appellations, qui ne sont pas au niveau. 

Ces dernières années, les labels fleurissent et rendent la lecture encore un peu plus complexe. Attention tous ne sont pas sérieux, il est effectivement facile de créer son propre label. Vous pouvez faire confiance aux labels AB (Agriculture biologique) et pour la Biodynamie : Biodyvin et Demeter.

En Grande distribution, les centaines de références sont une source d’angoisse pour les néophytes et surtout, ils proposent des vins de qualités hétérogènes. Il y a de quoi se perdre. C’est là que savoir lire une étiquette est important en vous référant aux mentions évoquées précédemment. Notons également un petit repère qui importe beaucoup dans ces endroits, les médailles ! Concours général agricole, hachette, concours de mâcon, Bruxelles etc…Cela vous aidera à faire le tri.

Pour conclure, rien de mieux que de se tourner vers les cavistes qui pourront vous donner tous les conseils dont vous avez besoin, surtout lorsque vous débutez ! La sélection est contrôlée et pointilleuse. Alors laissez-vous guider !

ACQUÉRIR LES BONS REFLEXES D’ACCORDS METS ET VINS 

Instinctivement, vous savez probablement déjà que, les vins blancs conviennent généralement mieux aux poissons et viandes blanches et les vins rouges aux viandes rouges ou, pour les moins puissants d’entre eux, aux viandes blanches. Et dans les grandes lignes, c’est à peu près ça ! 

Pour ce qui est des fromages, attention aux idées reçues puisque 90% d’entre eux s’accordent avec le vin blanc. Un petit conseil de derrière les fagots : Pensez régionale ! Un crottin de chavignol (région du sancerrois) s’allie parfaitement avec un sancerre blanc. Un comté (région du massif du jura) s’alliera parfaitement avec un vin jaune ou un blanc du Jura. Quant au camembert de Normandie, le cidre ou le poiré seront l’accord parfait.

NE PAS SE FOCALISER SUR LE PRIX

Certes, bien souvent, le prix est corrélé à la qualité du vin, mais les exceptions à cette règle sont tellement nombreuses qu’il ne faut pas y attacher trop d’importance ! Les vins destinés à une consommation rapide sont par exemple normalement moins chers que les vins de garde, mais ils peuvent être tout aussi délicieux. De même, dans chaque région il existe des pépites et des domaines encore relativement peu connus, dont les prix demeurent très attractifs.

Encore une fois, votre caviste saura vous faire découvrir des pépites de derrière les Fagot ! 

FAITES CONFIANCE AUX GRANDS NOMS TOUT EN PRENANT DES RISQUES EN SORTANT DES SENTIERS BATTUS.

Vous ne connaissez pas grand chose au vin, mais les noms des vins les plus mythiques ou les domaines à la solide réputation ne vous sont pas étrangers pour autant : sachez que les plus grandes signatures sont rarement décevantes, surtout lorsqu’on les considère indépendamment de leur prix (souvent assez élevé). Mais en même temps, on a envie de vous dire que l’esprit du vin c’est aussi la découverte, l’aventure, la curiosité et l’ouverture d’esprit. Et c’est pour cela qu’on ne saurait trop vous inciter à sortir des sentiers battus et faire vos propres essais et ne pas hésiter à goûter des vins inconnus qui vous inspirent… 

Voilà, maintenant vous savez choisir un vin.

A vous de tenter, d’expérimenter, de partager et de discuter. 

Chez Fagot on adore ça ! 

A bientôt ! 

Start the conversation

Let's start a personal, meaningful conversation.

Example: Practical philosopher, therapist and writer.

Link copied to your clipboard